PRO A F: Demi-finales – Questions aux entraîneurs

1 150 vues
avril 10, 2015

Entraineurs proaf_0

 

Samedi soir Lille et Saint Jean d’Angély reçoivent respectivement Nancy et Bordeaux pour ce deuxième tour des demi-finales.

Après avoir surpassé les nancéennes à Gentilly lors du premier match, les lilloises ont désormais l’avantage de jouer à domicile et n’ont plus qu’un seul match à gagner pour décrocher leur ticket en finale.

L’autre demi-finale s’annonce plus serrée. Les Bordelaises, qui ont remporté la première opposition en profitant de jouer chez elle, vont devoir se battre jusqu’au buzzer si elles veulent avoir une chance d’accéder à la finale. En effet, bien qu’elles débutent ce deuxième tour avec une victore d’avance sur les filles d’Eddy Goursau, les bordelaises savent que les déplacements à Saint-Jean d’Angély ne leur réussissent pas toujours. Saint-Jean d’Angély devra profiter de jouer à domicile devant son public pour remporter la rencontre de samedi et avoir une chance de se battre pour une place en finale lors du match d’appui de dimanche.

A cette occasion les 4 entraîneurs, Vanessa Hernandez pour Nancy, Filippos Sakelis pour Lille, Eddy Goursau pour Saint Jean d’Angély et Jean-Luc Doucereux pour Bordeaux, ont répondu à nos questions:

Quel regard portez vous sur l’ensemble de la saison ?

F.S. : Jusqu’à présent c’est une bonne saison pour nous. L’équipe est nouvelle cette année, les filles travaillent très dur au quotidien pour faire progresser l’ensemble de l’équipe. Nous avons gagné la Coupe de la Ligue et notre objectif est de finir le championnat dans les mêmes conditions et à la même place c’est à dire en le gagnant.

V.H. : Une belle aventure. Un groupe nouveau, hétérogène sur tous les plans (âge,investissement sportif,expérience,…) mais malgré tout une excellente atmosphère de travail. Des progrès sont visibles sur les plans individuel et collectif. Samedi dernier, les filles m’ont montré qu’elles comprenaient bien plus le jeu et qu’elles étaient capables de créer sans uniquement répéter des systèmes. Avec peu de consignes offensives, elles ont su s’exprimer sans complexes et j’aime l’idée de travailler avec des joueuses plutôt qu’avec des robots. Bien entendu, cela prend plus de temps et le manque de match ne joue pas en notre faveur mais je préfère orienter mon travail dans ce sens.

E.G. : Chaque année est meilleure que la précédente depuis 8 ans au NCA. Les joueuses s’entrainent beaucoup et sérieusement même si certaines d’entre elles ne retrouvent le groupe qu’au moment des matchs. Nous avons encore une équipe jeune et qui mérite sa seconde place du championnat.

JL. D. : On a énormément progressé défensivement et tactiquement cette saison. L’arrivée de Louise Guillet nous a beaucoup apporté. Son expérience internationale est très positive pour l’ensemble de l’équipe et elle a contribué à la progression du groupe. Le groupe est plus étoffé que l’année dernière donc nous avons plus de possibilité.

lire la suite sur LPWP

 

Source: LPWP