N1- Dames : Hérouville ou la rançon du succès

1 505 vues
mars 13, 2015

IMGP0006-630x0

Déjà qualifiée pour les demi-finales de Nationale 1, l’équipe féminine des Marsouins boucle une première phase phénoménale, ce week-end, à Saint-Denis. Avec déjà la suite en tête…

Les poloïstes hérouvillaises effectuent jusqu’à présent une saison remarquable. Qui pourrait les mener jusque dans l’élite.
Johann Paco aurait tout pour être un entraîneur heureux. A l’issue des trois premiers tournois de la saison, ses filles caracolent en tête de leur poule de Nationale 1, avec neuf succès en autant de rencontres disputées, 173 buts inscrits pour seulement 55 encaissés ! « On effectue une saison incroyable, apprécie le coach des Marsouins, mais le chemin est encore long, il faut rester mesuré. »

Quatre joueuses chez les Bleues

L’entraîneur des poloïstes hérouvillaises a de bonnes raisons de se montrer aussi prudent. Les bons résultats de l’équipe, et les qualités affichées par les joueuses, ont un revers. Quatre d’entre elles viennent de disputer un tournoi international en Slovaquie avec l’équipe de France -17 ans, et enchaînent avec un tournoi qualificatif pour l’Euro de la catégorie, le week-end prochain. Andréa Danet, Cloé Vincent-Fontanillas, Salomé Sabin et Morgane Le Roux manqueront le dernier tournoi de la phase régulière. A tout juste 16 ans, la dernière nommée a également été sélectionnée en équipe de France A, pour un stage en Russie, en compagnie de sa coéquipière Marion Horcholle.

« On doit trouver des joueuses pour ce week-end, s’inquiète Johann Paco. Sous peine de déclarer forfait ! On est sûr de terminer en tête, mais administrativement, on se doit d’être présent… »

A condition de dénicher des remplaçantes pour effectuer le déplacement à Saint-Denis, les Marsouines ont donc déjà leur billet en poche pour la demi-finale de Nationale 1, qui se déroulera au stade nautique de Caen la mer, les 28 et 29 mars. Une étape vers l’ambition secrète des Hérouvillaises. « L’année dernière, nous nous étions qualifiées pour la finale, où nous avions terminé 4e, rappelle Johann Paco. Cette année, on aimerait faire mieux en accédant à la pro A ». Le coach hérouvillais se montre tout de même méfiant, dans l’inconnu quant au niveau des autres poules de N1.

La pro A en ligne de mire

La montée dans l’élite du water-polo féminin constituerait un bel exploit pour le club des Marsouins. Mais aussi une garantie pour l’avenir. « Forcément, de jeunes joueuses qui sont sélectionnées en équipe nationale, ça intéresse les plus gros clubs, observe Johann Paco. En montant en pro A, on leur offrirait la possibilité d’évoluer au plus haut niveau, tout en restant chez elles et en poursuivant leurs études. » Un beau programme en perspective.

N1F, poule B (4e j.). Samedi 14 et dimanche 15 mars, à Saint-Denis. Tournoi avec Hérouville, Saint-Denis, Yvelines, Lille.

 

Source : http://www.libertebonhomme.fr/2015/03/13/water-polo-herouville-ou-la-rancon-du-succes/