Pro A : trop fort, le champion montpelliérain l’était assurément pour Douai

897 vues
novembre 30, 2014

1158882757_B974181544Z.1_20141130173253_000_GET3I2KGM.1-0

Généreux et solidaire, Douai a réussi à gêner des Montpelliérains pas vraiment dans leur assiette, même si l’écart entre les deux équipes était trop important.

Une semaine après leur défaite à Sète, les Nordistes ont de nouveau perdu dans l’Hérault, cette fois chez les champions de France. Sans jamais être en mesure de gagner ce match, l’équipe de Thomas Bourdet n’a jamais non plus lâché les bras et donné à sa défaite des allures de naufrage. C’est même Harrissart qui a longtemps permis à l’équipe de mener au score, contre un adversaire pas vraiment en phase avec son jeu. « On l’a pris vraiment trop cool en début de match. Même si on ne s’est jamais vraiment mis en difficulté, on a laissé Douai trop proche de nous », regrette Fabien Vasseur, l’entraîneur de Montpellier.

À l’image du gros travail défensif de Quentin Chipotel, Montpellier s’est d’abord affirmé sur ses bases avant de trouver un peu plus de solutions en attaque, grâce notamment à ce même Chipotel essentiel en début de rencontre.

À la mi-temps, Montpellier avait pris ses aises (6-2). C’était déjà trop, mais jamais Douai n’allait pas lâcher prise. Et sans prétendre revenir au score, elle maintenait un écart autour des 5 longueurs (7-2, 11-6). « On savait que le résultat serait très compliqué, mais on peut être satisfait de la manière dont on a joué. On a produit des choses », se félicite le coach de Douai, Thomas Bourdet, finalement le plus satisfait des deux techniciens. « Mais l’importance était d’exister et de permettre à nos jeunes de prendre du temps de jeu et s’aguerrir. Si on ne peut jamais être satisfait d’une défaite, la manière est encourageante ».

La fin de match a permis aux jeunes Pierre Roussel (16 ans) ou Hiliane Zaoui (17 ans) de se mettre en valeur. Et de l’autre côté à Mathieu Peisson de jouer dans la défense pour enfin prendre des intervalles sur des services de l’incontournable Chipotel. Histoire de terminer sur le plus grand écart de la rencontre (15-8).

MONTPELLIER – DOUAI : 15-8

Quart-temps : 2-1, 4-1, 3-2, 6-4. Arbitres : A. Blanchard, D. Brugière.

DOUAI : Biro (9 arrêts). Valter, Blancher (2/3), Lepoint, Vincourt (0/1), Gouget (1/3), Gacquerre, Zaoui (0/1), Vanpeperstraete (0/3), Roussel (1/1), Harrissart (2/4), Clay (2/2), Carrez. Entraîneur : T. Bourdet. Exclusions temporaires : Valter, Vanpeperstraete (2), Lepoint, Clay, Zaoui.

L’actualité en Nord – Pas-de-Calais

Source:: La Voix du Nord