Water-polo : Douai jouera finalement ses premiers matches à domicile… à Tournai

802 vues
octobre 20, 2014

 

466783984_B973845849Z.1_20141020105825_000_GLU3APS9S.1-0

 

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Privés de leur bassin de la piscine des Glacis, les Douaisiens auront du fil à retordre dans ce championnat de Pro A qui démarre samedi. Thomas Bourdet, le coach, le reconnaît : il disposera d’« un effectif plus faible qu’il y a cinq ans ».

Avant le déplacement périlleux à Strasbourg pour le premier match des Douaisiens dans le championnat de Pro A samedi prochain, nous nous sommes entretenus avec Thomas Bourdet, entraîneur de l’équipe.

– Quel a été le bilan sportif de l’année écoulée ?

Thomas Bourdet : « La saison a été très satisfaisante avec une belle sixième place. L’objectif du maintien a été atteint, on a fait de bonnes performances dans certains matchs mais, au final, on a été à notre place car on n’a eu pas les armes pour rivaliser avec les équipes du top 4. Il faut repartir sur une dynamique d’intégration des jeunes et travailler pour l’avenir. »

– Comment s’annonce le championnat cette saison ?

« Ce sera une saison difficile. Comme certaines autres équipes, on n’aura plus le droit de jouer dans notre bassin puisqu’il est devenu non réglementaire pour la Fédération française de water-polo. Nos trois premiers matchs à domicile se joueront à Tournai (Belgique). On subit aussi la crise : notre équipe a été remaniée avec un effectif plus faible qu’il y a cinq ans. »

– Présentez-nous l’équipe dont vous disposez cette année…

« C’est une équipe 100 % française sans renfort de joueurs étrangers, contrairement aux autres équipes du championnat.

La saison sera marquée par l’absence de Yann Clay, l’un des joueurs majeurs, qui a mis fin à sa carrière professionnelle en tant que joueur. Marton Bus et le Néerlandais Jesper Aantjes ne sont plus non plus dans l’équipe. Le club douaisien s’appuiera sur le retour d’Aurélien Clay et, davantage cette saison, sur les jeunes joueurs formés au club. »

– Dans ces conditions particulières, quels sont les objectifs de cette saison ?

« Notre ambition reste le maintien en Pro A, on a une équipe en pleine construction qui prépare l’avenir avec les jeunes issus de la formation et qui tient la route pour prétendre au maintien. L’intégration des jeunes est un virage important pour conserver le cap de leur progression. On a des moyens et la matière pour rebondir dans les années à venir. »

Source: La Voix du Nord