Montpellier Champion de France 2014 !!!

1 016 vues
juin 8, 2014

Article Sport.fr

montpellier-champion-de-france-351861

Les champions de France, c’est Montpellier

Dimanche 8 juin 2014 – 10:48

A l’issue de la saison régulière, les 4 meilleures équipes de PRO A de Water Polo (Montpellier WP / Olympic Nice Natation / CN Marseille / Dauphins FC Sète) s’affrontaient dans une ultime compétition. Montpellier, arrivé premier du classement cette saison, remporte le titre.

Après un match sous haute tension, l’équipe de Montpellier WP remporte le Final Four et décroche le titre de champion de France Pro A de Waterpolo 2014. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le match était serré. 13 à 13 à la fin du temps réglementaire, c’est finalement aux tirs au but que les Montpelliérains se sont imposés face aux joueurs du CN Marseille sur le score finale de 17 à 16.

Olympique depuis 1900 (2000 pour les femmes, Ndlr.), le Water-Polo est un sport noble, esthétique et très exigeant physiquement. Il compte aujourd’hui environ 12.000 licenciés en France. C’est peu… pour une discipline qui fut la première à apporter au pays son premier titre olympique dans un sport collectif en 1924 à Paris.

Dans l’ombre de la natation depuis une vingtaine d’années, puis tombé dans l’oubli en raison de conflits récurrents entre ses responsables et la Fédération française de natation ( FFN), à laquelle il est affilié, le water-polo envisagea un temps de prendre son indépendance. « A une époque, de manière très utopiste, un certain nombre de responsables du Water-Polo ont imaginé se dissocier de la Fédération française de natation pour créer une Fédération de Water-Polo, ce qui est inimaginable et qui n’a jamais vu le jour », rappelait récemment Francis Luyce, le président de la FFN.

Pour le plus grand bien de la discipline, une étape a néanmoins été franchie le 11 janvier 2013 avec la création de la Ligue Promotionnelle de Water-Polo. « Soyons honnête, sa mise en place n’a pas été simple! », se souvient Marc Crousillat, le Président de la Ligue Promotionnelle de Water-Polo (LPWP). « Cela faisait plus de 10 ans que l’idée était dans les tuyaux. Il a fallu attendre que les clubs et la Fédération soient prêts. »

La LPWP chargée de promouvoir la discipline en France à travers sa Pro A

A la différence d’une Ligue professionnelle qui oblige les clubs à être équipés d’un centre de formation, la Ligue promotionnelle est une structure moins contraignante, principalement chargée d’assurer la promotion de la discipline, à travers ses meilleurs représentants… les joueurs de première division. reste qu’en dépit de l’appellation Pro A, le water-polo reste un sport semi-amateur. Moins d’une centaine de licenciés sont professionnels en première division.

« Nous disposons dorénavant d’un permanent engagé à temps plein sur ces questions et d’une agence de presse qui nous soutient dans notre démarche » Forte de son budget de 150.000 euros, la discipline s’est fixée un double objectif: « Accelérer la visibilité du Water-Polo en France en obtenant de meilleures retombées médiatiques, dans un premier temps. Continuer à implanter le Water-Polo sur le territoire français. Un sponsor nous faciliterait grandement la tâche! »

Quand on le titille, Marc Crousillat finit par déplorer l’insuffisance de créneaux horaires pour son sport dans les centres nautiques. « Nous devons nous battre pour conserver nos créneaux! Portée par ses champions, la natation est devenue extrêmement populaire ces dernières années. Les gens nagent de plus en plus. Ils ont pris conscience qu’il était important de faire du sport pour sa santé… Si vous ajoutez l’aquagym, les bébés nageurs, l’aquabike, etc., il devient très compliqué pour les sports d’eau collectifs de se faire une place au sein des équipements sportifs. La natation synchronisée, par exemple, souffre tout autant que nous. »

Le Water-Polo, les règles

Une équipe de water-polo se compose de 7 joueurs dans l’eau et de 6 remplaçants. Le jeu se déroule en 4 phases de 7 minutes, séparées par trois périodes de repos (1/4 temps) de 2 minutes. Le bassin doit mesurer au minimum 10×25 mètres et 1m60 de profondeur. Les arbitres sont sur le bord et doivent sanctionner les fautes en coups francs ou en penalties voire, pour les plus graves, en exclusions. La spécificité de l’arbitrage en water-polo réside dans la particularité de la pierre anglaise : tout joueur peut être coulé par l’adversaire mais seulement lorsqu’il est en possession de la balle. Pour le reste, les règles sont identiques à tout autre sport collectif en plus des hors jeu.

Alain Jouve

Remerciements à Julien Goasguen et Amandine Faye de North Communication

En savoir plus: http://www.sport.fr/water-polo/les-champions-de-france-c-est-montpellier-351861.shtm#ixzz343JaVDGv