N1 :Valenciennes sauve sa peau, Denain barragiste

890 vues
juin 3, 2014

Article La Voix du Nord

 

1004900268_B972835082Z.1_20140602153233_000_G6N2IGO0J.1-0

 

Au terme d’un derby musclé, le PCVA a confirmé sa victoire du match aller (7-6), tout en sauvant sa peau avec la défaite de Moulins à domicile face à Charenton (13-18). Pour Denain, la saison n’est pas terminée car il devra affronter la difficile compétition que sont les barrages.

D’entrée de jeu, le PCVA imposa sa loi, profitant d’une défense passive et d’un Zsolt Szabo qui n’était pas dans un bon jour sur sa ligne. Vigreux, Dubus et Blazevic mirent alors leurs couleurs en tête, malgré la réduction du score par Landy (1-3, 8’). Le derby était parti sur un bon rythme et une ambiance de folie dans des gradins bondés.

Contrairement à son homologue d’en face, Radivilov brillait dans ses buts, arrêtait ou détournait moult tirs denaisiens, bref il écœurait l’adversaire, alors que ses équipiers continuaient à être efficaces, très efficaces (1-6, 14’ puis 3-9 au repos). Les affaires denaisiennes étaient bien mal engagées d’autant qu’à la reprise, Dario enfonçait un peu plus le bouchon (3-10, 17’). Trop, c’est trop et Denain engagea alors une course-poursuite bienvenue. Clément, Dudzinski, Van Coppenael redonnèrent de l’espoir aux locaux, alors que Landy ratait un penalty précieux (6-10, 24’).

La tension monta encore de plusieurs crans, l’ambiance aussi, et les exclusions se multiplièrent. Van Coppenael fit vibrer le centre nautique Gustave Ansart (7-10, 25’) mais Blazevic lui répondit (7-11, 28’). La montre tournait en faveur des Valenciennois qui géraient leur acquis et le baroud d’honneur des protégés du président Jacques Mercier était ambitieux mais insuffisant pour retourner la situation.

Valenciennes sauve donc sa tête (malgré les 6 points de pénalité enlevés par la fédération) dans une rencontre qu’il a mené de bout en bout, laissant Denain affronter Limoges en barrages.

Cyril Valles (coach du PCVA) : « Nous avons fait un début de match à 200 à l’heure face à un adversaire paralysé par l’enjeu. En seconde mi-temps, ce fut un nouveau match, nous avons fait le dos rond mais les gars étaient bien dans la tête pour s’imposer. »

Nicolas Flament (coach du SCLD) : « C’est une déception. On perd le match en première mi-temps où notre gardien n’était pas dedans mettant Valenciennes en confiance. En seconde mi-temps, nous avons changé de tactique et on les a gênés, mais ce fut insuffisant. Place maintenant aux barrages et notre saison sera correcte si nous nous maintenons. » O. P. et R. P. (CLP)