N1 : PCVA – Denain, un derby pas si déséquilibré que cela

806 vues
janvier 11, 2014

Article La voix du Nord – 09/01/14

 

1439508602_B971763570Z.1_20140109183226_000_GQ31OJKDL.1-0

 

Actuellement les deux équipes sont séparées de deux petits points avec un avantage aux Denaisiens (9 pts) mais les Valenciennois (7 pts) ont un match de moins. Rencontre qu’ils disputeront le 22 mars prochain, à domicile, contre le Racing Club de France, le dernier de la classe. Donc une victoire du PCVA est fortement envisageable ce qui inverserait les données actuelles (10 pts pour le PCVA). Bref, supposition car tant que le match n’est pas joué…

LE DERBY CÔTÉ DENAIN

À Denain, pas de pression particulière pour ce plus court déplacement de la saison, le président Jacques Mercier y mettant même une pointe d’humour : « le SC Libellule Denain affrontera le Pélican Club Valenciennes. Un insecte contre un gros « z’oiseau » cela pourrait paraître déséquilibré comme rapport de force, mais n’oublions pas que la libellule denaisienne est issue des Cygnes denaisiens, un gros « z’oiseau « également… Bon, oublions le passé, maintenant cap sur l’avenir et cet avenir passe par un grand match à Valenciennes. »

Chez le coach Nicolas Flament c’est plus sérieux : « C’est un derby, un match important pour les deux formations pour les points et pour le classement. Ce sera un match difficile que nous n’allons peut-être pas aborder au complet. En effet Sandor Hirbek a eu une côte cassée lors de la dernière rencontre contre Saint-Jean d’Angély et va passer une radio pour savoir s’il peut reprendre. Même chose pour Corentin Druelle qui a reçu un coup aux dents. Il a été opéré, 22 points de suture dans la bouche et voit le médecin pour savoir s’il a le feu vert. Ce serait bien que les deux soient là pour les rotations. Les joueurs se connaissent bien et c’est l’équipe qui sera la plus motivée qui gagnera. Le PCVA a l’avantage de jouer à domicile, l’habitude du grand bassin et l’expérience de la N1. Quant à nous, notre préparation physique a été compliquée avec la fermeture de la piscine et le retour des joueurs étrangers dans leur famille pour les fêtes. »

LE DERBY CÔTÉ VALENCIENNES

Frédéric Tampère (responsable de la section water-polo) : « C’est un match important et ce sera un beau derby. Je pense que nous devrions passer, bien que Denain a une belle équipe. La différence devrait se faire avec notre grand bassin. Nous n’avons hélas pas pu nous entraîner normalement avec la fermeture de la piscine. Malgré tout, les gars sont en forme. Il nous faut absolument gagner et pour cela leur mental sera une des clés de la victoire. Après, nous enchaînerons avec Arras et notre grand bassin sera encore un atout. »

Cyril Valles (coach du PCVA) : « Ce sera un match très serré qui dépendra du physique des équipes et de leur rythme après presque quatre semaines de trêve, et les fermetures des piscines. Nous nous connaissons bien, cela se jouera sur les détails. Denain a une équipe cohérente, ils viennent pour nous battre. À la vue du classement actuel, ils sont devant nous donc ils sont au-dessus. Sur un derby, il n’y a pas de secret, seule l’équipe qui veut vraiment gagner remporte la victoire. »

O. P. et R. P. (CLP)

 

VALENCIENNES (10e, 7 points, – 1 m) – SCL DENAIN (9e, 9 points), samedi à 20 h 30, piscine municipale. 11e journée. Entrée gratuite.

– PCVA : Radivilov, Vigreux, Olivier, Dario, Mayolle, Dubus, Cliquet, Némitz, Stojanovic, Blazévic, Péchot, Quoirez.