Pro A : Vivement la suite! (dna.fr)

793 vues
septembre 30, 2013

sur-cette-action-le-setois-kujacic-(a-gauche)-bloque-le-strasbourgeois-bratic-mais-le-reste-de-la-partie-les-alsaciens-ont-tenu-la-dragee-haute-aux-heraultais-photo-dna-jean-christophe-dorn

Au sortir de ce match de reprise entre Sétois et Strasbourgeois, des dizaines d’informations peuvent en être extirpées et passées au crible. Une évidence s’impose : jamais les hommes de Sébastien Bérenguel n’auraient dû perdre cette rencontre.

« On était largement au-dessus et ça s’est vu, affirme le coach strasbourgeois. À la fin de la deuxième période, le score aurait dû être de 7-2 pour nous et pas de 5-5. On a eu toutes les occasions et on doit se remettre en question à ce niveau. »

Avec huit nouveaux joueurs à intégrer, la tâche n’était pas simple pour le Team Strasbourg face à l’un des ténors du championnat. On a pourtant vu un trio croate solide et créatif, un Lanau intéressant et un Fontani, le nouveau gardien, qui a rassuré sa défense qui, du coup, s’est “déchirée” pour contrer les tirs sétois.

« J’ai aimé la solidarité et l’état d’esprit de l’équipe, poursuit Bérenguel. Quand j’ai pris mon carton rouge, au lieu de se décourager, mes joueurs se sont arrachés pour chercher le match nul. L’an passé, dans une même circonstance, ils auraient baissé les bras. »

«Envoyer un signal»

« Il y a beaucoup de positif à tirer de cette rencontre, conclut le coach strasbourgeois. Il est clair que nous ne sommes pas encore à 100 % mais il était important d’envoyer un signal car on était attendus au tournant. On est là et on le sera jusqu’au bout. On peut être fier du match qu’on a livré. En rivalisant avec Sète, on a touché du doigt ce qu’on est capable de faire et c’est bien plus que le maintien. On va se remobiliser et bien préparer le déplacement à Nice qui s’est énormément renforcé mais qui ne nous fait pas peur.»

Vivement la suite!
Article dna.fr