Pro A : une défaite des strasbourgeois pour le match de reprise

892 vues
septembre 29, 2013

Du suspense jusqu’au bout et une petite déception au final pour la toute nouvelle formation du Team Strasbourg, né de la fusion du haut niveau de l’ASPTT Strasbourg et de la SNS, malgré une belle prestation dans la piscine de Schiltigheim, les strasbourgeois se sont inclinés devant leurs visiteurs de Sète. Mais un premier match qui a montré aussi les qualités individuelles et collectives de cette nouvelle formation.

120 secondes sont à oublier de ce chouette match de reprise entre le Team Strasbourg et Sète. Ces deux dernières minutes où, menés d’un but (8-9), les Strasbourgeois, en supériorité numérique, voient l’un des arbitres annuler un but de leur capitaine R. Blary, hésiter puis donner la balle à… Sète.

Un épilogue heureux pour les Héraultais qui font mouche sur leur attaque suivante (8-10 par Fournier). Dans un dernier élan, Strasbourg obtient un penalty (9-10 par Cartoux) puis a une balle de 10-10 à trois secondes de la sirène mais Cartoux ne cadre pas son tir.

Dommage car jusque-là, la rencontre s’était parfaitement tenue avec une première période à l’avantage des Alsaciens grâce à Q. Blary, un doublé de Sutic et Bratic. Les Sétois n’étaient pas très adroits même si Fournier et Viera trouvaient la cible (4-1).

Le 2e acte est à l’avantage des Dauphins qui passent un 3-0 grâce à Almuzara, un penalty puis un tir de Fournier qui permettent aux Sudistes de mener pour la première fois (4-5). Strasbourg réplique par Bratic (5-5). Le match est lancé et il est prometteur.

La 3e période voit R. Blary et Sutic donner deux longueurs d’avance au Team (7-5). Sète se remet en marche par Almuzara (7-6) mais Cartoux maintient l’allure pour les Strasbourgeois (8-6).

La dernière période s’annonce animée, elle le sera. Sète envoie une rafale par Kujacic, Almuzara puis Delas (8-9) à quatre minutes de la fin. Strasbourg se rue à l’attaque avant que cette abracadabrantesque décision arbitrale ne se produise.

Si le Team ne méritait pas de perdre cette rencontre, il a, c’est une évidence, livré une copie très intéressante. C’est le principal enseignement de la soirée.