Le MWP voit grand (Mulhouse) – lalsace.fr

776 vues
septembre 7, 2013

Une nouvelle saison démarre pour le Mulhouse Water-polo, mais pas que. Avec un nouveau président, de nouveaux objectifs et une nouvelle dimension, c’est presque une nouvelle ère que débute le MWP.

les-poloistes-mulhousiens-qui-ont-evolue-dans-le-ventre-mou-de-la-nationale-2-ces-dernieres-saisons-esperent-cette-fois-jouer-les-premiers-roles-photo-denis-sollier

En janvier dernier, l’emblématique président du Mulhouse Water-Polo, Jean-Claude Meyer, laissait sa place à la tête du club à Ludovic Bavière. Et ce dernier a de grandes ambitions pour les poloïstes mulhousiens : il aimerait faire grandir le club par ses licenciés, mais aussi par ses résultats. Prometteur.
Les premiers mois ont permis un passage de témoin en douceur, mais voilà qu’avec la rentrée, le nouveau président est plongé dans le grand bain, et est notamment confronté à son premier challenge : attirer plus de monde dans les bassins. « Ça rentre dans l’objectif de développement au niveau du club , explique Ludovic Bavière. Nous avons terminé la saison dernière avec un effectif de 120 poloïstes en compétition, et nous espérons augmenter ce chiffre de 20 voire 30 %. Cela passe notamment par un partenariat avec les écoles de natation, car nous essayons de toucher les enfants les plus jeunes. » Les inscriptions sont encore ouvertes pour toutes les personnes intéressées.
Et l’autre objectif du nouveau président, qui mettra au moins huit mois à aboutir jusqu’à la fin du championnat, est la montée en N1. Mais depuis le 19 août déjà, l’équipe première dirigée par Mohamed Mezrag, arrivé il y a tout juste un an, y travaille. À coup de sept entraînements par semaine la première quinzaine, les Mulhousiens font une préparation qui devrait les amener en pleine forme pour la première journée du championnat, le 28 septembre face à Antony Natation. « On a profité des vacances pour mobiliser tout le monde , avance l’entraîneur. On avait besoin de se remettre en forme, de retrouver le niveau qu’on avait en fin de saison dernière. »
« Une carte à jouer »
Depuis deux ans, le MWP joue plutôt en milieu de tableau de N2, récoltant d’ailleurs l’année dernière, la 12e place au général final, sur 21 équipes. L’objectif de montée annoncé par Ludovic Bavière est donc ambitieux, mais il n’est pas le seul à vouloir y croire. « Un club doit vivre avec des objectifs pareils , estime Mohamed Mezrag. Ça va nous emmener de l’avant. Ce sera dur à réaliser, car une fois encore on a été placé dans la poule la plus relevée, mais j’ai confiance, et j’ai envie. Le président pense que la montée est possible, moi je pense qu’on a une carte à jouer. »
Car en plus d’avoir des ambitions, les Mulhousiens se donnent les moyens pour les atteindre. Cette année, ils joueront donc à l’Illberg, pour profiter des 30 m du terrain habituel (aux Jonquilles, ils jouaient dans le bassin de 25 m) qui devrait les favoriser. Et en plus, ils pourront compter cette saison sur deux recrues de taille : l’ancien Mulhousien Nicolas Estèbe, de retour de Nice, et Benoît Pachtem en provenance de Strasbourg, deux clubs de l’Élite. Et avec ça, l’effectif jeune qui est resté quasiment inchangé depuis presque quatre ans se connaît et a gagné en expérience. « On a un jeu basé sur la vitesse et les contre-attaques, c’est pourquoi jouer à l’Illberg pourrait nous avantager , déclare Mezrag. On est encore un peu léger dans l’eau, mais ils se connaissent bien, et c’est un atout. Le groupe grandit. Les deux renforts, assez costauds, sont un bon relais pour moi. L’objectif est compliqué, mais avec une telle motivation, on pourrait accrocher la tête. Pour cela, on devra battre des équipes qui nous ont battus l’année dernière, et il y en a beaucoup… »
C’est pourquoi le club compte également sur un public massif pour les encourager vers leur quête.
Programme matches amicaux : les 5, 10 et 12 septembre à Bâle, et le 23 septembre à Colmar (N1).
Inscriptions et tous renseignements sur www.water-polo.net