Equipe de France Juniors : La relève se prépare à Mulhouse

1 135 vues
août 16, 2016

unnamed

 

Article de L’alsace du vendredi 12 août 2016 publié par Sandrine Pays

L’équipe de France juniors s’entraine actuellement à la piscine de l’Illberg sous la direction du Mulhousien Lucas Heurtier, avec les championnats d’Europe 2016 de sa catégorie d’âge en ligne de mire… et les jeux Olympiques comme source d’inspiration.

 

Lucas Heurtier, l’entraineur des juniors tricolores, ne ménage pas sa peine pour faire progresser ses protégés Photo L’Alsace/ Darek Szuter

Lucas Heurtier, les yeux rivés sur le bassin olympique de l’Illberg, ne perd pas une miette du match d’entrainement qui se déroule sous ses yeux.

Concentré le coach de l’équipe de France juniors (jeunes nés en 2000 et 2001), actuellement en stage  pour deux semaine à Mulhouse, enregistre les moindres faits et gestes de ses protégés, qui répètent leurs gammes face à leurs homologues allemands, venus leur rendre visite, et leur donner la réplique, durant cinq jours.

«  Leur présence, rendue possible grâce à l’Office franco-allemand pour la jeunesse, est une très bonne chose, puisqu’elle nous permet de mettre en application le projet de jeu sur lequel nous avons commencé à plancher avant leur arrivé », confie l’entraineur, en précisant que les Bleus participeront dans la foulée à un tournoi amical en compagnie de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Roumanie et de la Slovaquie à Iserlohn, à côté de Duisbourg. «  Cette compétition s’annonce assez équilibrée avec des adversaires plus ou moins de notre niveau. L’objectif sera de gagner en intensité sans se focaliser sur les résultats. »

« Prendre exemple sur les seniors »

Pour l’instant, les 18 joueurs du groupe ont du pain sur la planche mais ont du temps de devant eux pour poursuivre leur apprentissage puisque leur prochaine échéance officielle, les championnats d’Europe juniors pour lesquels ils espèrent se qualifier, n’auront lieu qu’en septembre 2017. «  Dans l’immédiat nous évaluons le potentiel de chacun, les qualités physiques, la maîtrise de la natation, aussi bien en endurance qu’en vitesse, et des fondamentaux », précise Lucas Heurtier, qui sait que certains de ses protégés possèdent une belle marge de progression. « Le but du jeu est de sortir un ou deux joueurs susceptibles d’évoluer en équipe de France seniors d’ici quatre ou cinq ans. Certains en ont les capacités. Encore faut-il qu’ils travaillent en conséquence. Les meilleurs juniors réussissent assez bien en France et sont en confiance lorsqu’ils rejoignent l’équipe nationale, mais ils déchantent parfois lorsqu’ils se retrouvent au niveau international, beaucoup plus relevé. »

Tous les jeunes peuvent quoi qu’il en soit prendre exemple sur leurs aînés, à nouveau qualifiés pour les Jeux Olympiques, ce qui ne leur était plus arrivé depuis 24 ans. « C’est un véritable exploit ! », s’enthousiasme le coach. « D’une façon générale, le niveau de water-polo français est assez moyen. L’équipe de France junior se situe actuellement entre les 9e  et 12e  places européennes. La dernière génération à avoir  tiré son épingle du jeu est la génération 87, qui était rentrée dans le top 8 européen, avait pris la cinquième place d’un championnat du monde junior et constitue d’ailleurs le gros de l’équipe en piste à Rio. » Le Mulhousien reste donc prudent lorsqu’il évoque l’avenir. « J’aimerais que l’équipe progresse dans le classement européen pour se retrouve dans les 7e et 11e rangs. En 2017, lors des championnats d’Europe, nous allons tenter de terminer en huitième position, ce qui nous qualifierait d’office pour les championnats du monde. C’est possible. A condition de chercher des équipes qui d’habitude nous sont légèrement supérieures. »

A ce titre, le visionnage de la plupart des matches des JO est très instructif : «  Nous essayons d’n regarder un maximum, même si ce n’est pas toujours facile, en donnant bien sûr la priorité à ceux des Français : nous devons prendre exemple sur les seniors pour aller de l’avant. »

 

Rendez-vous le 1er Octobre

Lorsqu’il quittera l’équipe de France juniors, Lucas Heurtier retrouvera les seniors de Mulhouse Water-polo, promus en N1, dont il est aussi l’entraineur. «  Sébastien Viriot, mon assistant, démarrera la préparation. Je prendrai le relais le 22 août », note l’intéressé en rappelant que le premier match de championnat est prévu à domicile le 1er octobre face à Aix les bains. «  Entre-temps, nous auront participé à un tournoi prévu à l’Illberg le week-end  des 24 et 25 septembre aux côtés de Strasbourg, Aix les bains et Reims.