Sète : le Snedd fait marcher la prime aux Français

1 064 vues
octobre 13, 2015

1226453_324_obj8070077-1_667x333

Water polo / Pro A : l’équipe sétoise a battu la « légion étrangère » de Strasbourg 15/12

Pour ne pas avoir respecté le “gentleman agreement” qui limite à trois étrangers par équipe, Strasbourg ne fait pas l’unanimité dans le water-polo hexagonal.

 Cela s’est peut-être un peu senti, samedi soir à Antigone. Il y eu de l’ambiance en effet, notamment dans les tribunes où près de 200 personnes sont venues soutenir le Snedd. « On s’est régalé ! », confirme, un brin malicieux, le président Jean-Pierre Chafes qui avait encore de la voix hier pour revenir sur la belle victoire des siens. « Ce match, on l’a pris par le bon bout. On a connu un petit trou d’air au début (NDLR : les Sétois étaient menés 3-4) mais ensuite, on a bien enchaîné. » Les hommes de Ruben Rodriguez ont ainsi pris un petit matelas de trois buts d’avance, qu’ils ont parfaitement géré en fin de rencontre pour finalement s’imposer sur le score de 15-12.

Une victoire qui confirme donc le potentiel des Sétois aperçu jusqu’alors. Et au cours de laquelle le capitaine Matthieu Fournier (qui, pour l’anecdote, a repris la tête du classement des buteurs à Gérard Reixach-Boix) a réussi les cinq pénaltys qu’il a eu à tirer. Des pénaltys provoqués, pour la plupart d’entre eux, par un Ivan Delas particulièrement costaud en pointe. Toujours au rayon des pénaltys, à noter également celui arrêté par Billy Noyon.

Les Sétois ont inscrit 64 buts en quatre matchs

Les poloïstes sétois sont donc bien lancés dans ce championnat de France version 2015-2016. Après quatre journées, ils affichent un bilan de trois victoires contre une défaite d’un but à Aix-en-Provence. Et ils ont inscrit la bagatelle de 64 buts en quatre journées. « L’équipe est tournée vers l’offensive avec une belle répartition et de nombreuses solutions. Ça donne un jeu agréable à regarder. Il y avait près de 200 personnes samedi dans les gradins, et je pense qu’ils reviendront. »

Tous les feux sont au vert. Avant de “recevoir” Montpellier le 24 octobre, le Snedd a marqué les esprits en battant un adversaire direct pour le Top 4. Comme quoi, on peut briller même avec des joueurs français…

Source :http://www.midilibre.fr/2015/10/13/le-snedd-fait-marcher-la-prime-aux-francais,1226453.php