PRO A – Finale Aller: Marseille en deux temps

1 177 vues
mai 14, 2015

 

finala aller web

 

A Montpellier, le Cercle a pris le meilleur sur des champions de France en titre qui ont fait illusion avant de céder définitivement dans le dernier quart temps.

Menés au score après seulement 40 secondes de jeu sur un premier but de Sébastien Monneret, les Montpelliérains ont passé leur soirée à courir après le score face à une formation marseillaise qui aura finalement dû attendre le  » money time pour sceller définitivement le sort de l’acte I de cette finale de Pro A.

Distancés de deux buts à la pause (6-8), puis de trois quelques instants après la reprise sur une réalisation signée Igor Kovacevic*, Gabor Jaszeberenyi et ses coéquipiers allaient en effet s’offrir une fantastique (mais finalement inutile) remontée en troisième période. Au point de revenir à égalité à 9-9, puis à 10-10 grâce à Iliya Mutur, magnifiquement servi par Mathieu Peisson sur l’une des rares périodes de supériorité numérique conclue victorieusement par les Héraultais.

A la peine depuis le début de la rencontre, les champions de France en titre le devaient en effet en partie à leur inefficacité en  » zone + ponctuée d’un dramatique 1/5 dans le premier quart temps ! Le seul but inscrit lors de ces huit premières minutes de jeu en conséquence de sanctions sifflés contre les Phocéens l’étant d’ailleurs sur… un penalty transformé par Uros Kalinic pour une faute d’Enzo Khasz.

Décisif, le quatrième quart temps tournait rapidement à l’avantage des visiteurs qui reprenaient deux longueurs d’avance grâce à Enzo Khasz et Alexandre Camarasa, toujours aussi combattif à la pointe de l’attaque du Cercle et à nouveau récompensé de son travail à 1’43 » du coup de sifflet final quand il permettait à son équipe de prendre définitivement ses distances (10-13).

Quelques instants plus tard, c’était à l’  » ancien, Thibault Simon, que revenait l’honneur de porter le coup de grâce aux locaux. Avec quatre buts à remonter lors du match retour qui se déroulera samedi à Marseille, on voit mal en effet comment les Montpelliérains pourraient parvenir à conserver leur titre. A moins que la douce incertitude du sport…

* Naturalisé français la veille de ce match, l’ex-serbe Igor Kovacevic a donc pu être aligné aux côtés des trois non sélectionnables que sont encore le Franco-monténégrin Ugo Crousillat, l’Australien Tyler Martin et l’Américain John Mann

Source:: LPWP