Tout savoir sur… les « non sélectionnables » (Partie 1)

955 vues
février 3, 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joueurs de nationalité étrangère, binationaux, ils sont 31* à évoluer aujourd’hui en Pro A masculine et à ne pas pouvoir porter les couleurs de l’équipe de France. Mais qui sont-ils vraiment ? Et quel est leur « impact dans le championnat ?

Non sélectionnables ! Si tout le monde comprend à priori le sens de ce terme qui fait de ces athlètes des joueurs qui ne peuvent pas être appelés en équipe de France, la réalité est plus complexe. Pour de plus amples explications : direction le règlement de la Fédération Internationale de Natation et le chapitre consacré au  » changement de nationalité sportive. C’est là en effet que l’on trouve la procédure complète que doivent suivre ceux qui désirent porter les couleurs d’une équipe nationale dont ils n’ont pas toujours eu la nationalité.

Comment devenir sélectionnable ?

Acte 1 : la nouvelle Fédération pour laquelle l’athlète souhaite désormais jouer doit adresser une demande officielle de changement de nationalité sportive à la FINA .

Pour cela bien évidemment (et c’est le deuxième document à fournir à l’instance internationale), l’athlète en question doit posséder un passeport du pays de la nouvelle fédération (procédure de naturalisation  » classique).

Les démarches suivantes concernent le lieu de résidence de l’athlète. Pour que sa demande puisse être acceptée, il doit en effet faire la preuve de résider dans son  » nouveau pays depuis au moins douze mois ! Certificat de résidence et preuve de résidence (contrat de travail, permis de conduire, taxe d’habitation…) à l’appui.

Le parcours du combattant continue. Le cinquième document à fournir doit en effet émaner cette fois du club dans lequel le joueur évolue et qui doit préciser la date depuis laquelle il est licencié dans ce club. Idem pour la Fédération qui doit elle aussi préciser à partir de quelle date le joueur a été licencié à la dite fédération.

la suite sur …LPWP

Source: LPWP