Douai, club de haut niveau, cherche piscine d’accueil

879 vues
octobre 9, 2014

Source : http://www.lavoixdunord.fr/sports/water-polo-douai-club-de-haut-niveau-cherche-piscine-ia221b0n2425361

Ils devaient jouer à Valenciennes mais tout a brûlé. Ils voulaient retourner chez eux, la dérogation a été refusée. Dunkerque les a acceptés ? Il y a des soucis techniques. Alors les poloïstes douaisiens partent vers la Belgique…

1898321191_B973760124Z.1_20141009094948_000_G6539132I.1-0

C’est l’histoire rocambolesque d’un club qui a les joueurs, les ambitions… mais pas l’équipement. Sixièmes de Pro A l’an dernier, les Francs Nageurs Cheminots de Douai (FNCD) n’étaient pas les seuls à ne pas disposer d’un bassin de 30 x 20 m. Sète, Reims et Taverny, dans le même cas, ont dû trouver une solution. Sète l’a fait – chez le champion Montpellier, ce qui oblige à adapter le calendrier – pas les deux autres, automatiquement relégués (ce qui fait passer le championnat à dix clubs !). Nationale 1 aussi pour Aix-les-Bains, qui laisse son dauphin Saint-Jean-d’Angély monter… et s’exiler à La Rochelle.

Tournai d’abord, Amiens ensuite ?

Douai n’était donc pas seul, et avait même trouvé depuis longtemps son lieu d’accueil : Valenciennes. L’incendie de la piscine le 17 septembre, en plus de contraindre la N2 du club local au forfait, a tout remis en cause. Douai, via son président Alain Canonne, a demandé une dérogation pour jouer chez lui « vu les circonstances exceptionnelles et indépendantes de notre volonté ». Refusée. Francis Luyce, président du club de Dunkerque et de la Fédération, a alors proposé de jouer les hôtes. Tout était OK mais… « Il y a des contraintes techniques, pas de but ni d’accrochage notamment », explique Alain Canonne, « plus sûr du tout » d’aller sur la côte.

Pour le début de saison le 1er novembre, c’est finalement en Belgique que Douai se déplacera. « C’est fait à 90 % avec Tournai pour les trois premiers matchs. Pour la suite, on pense à Amiens. J’ai rendez-vous avec le vice-président de la communauté d’agglomération lundi. Mais on n’a pas encore abordé le coût éventuel, et on n’est pas un club riche. » Des contacts ont également été pris avec Lens, mais rien ne dit que ça aboutisse avant la fin de saison.

Et dire que, comme la piscine valenciennoise ne renaîtra pas de ses cendres en quelques mois, le problème se posera à nouveau l’an prochain…