Pro A Dames – J7 : peu inspirées en attaque, les Lilloises ont néanmoins fait le boulot face à Nancy

793 vues
février 2, 2014

Article La Voix du Nord – 02/01/14

480563638_B971916369Z.1_20140201233211_000_GJL1SBMJA.1-0

L’effervescence est retombée. Deux semaines tout juste après le passage de l’équipe de France dans le Nord et un bouillant France – Allemagne, Marx-Dormoy a retrouvé de sa tranquillité. Il faut dire qu’il n’y avait pas vraiment raison à s’enflammer hier soir puisque c’est un LUC timide qui s’est présenté face à Nancy pour décrocher une petite victoire (11-1).

Dix buts d’écart quand même ! Mais pour la manière, on repassera. D’ailleurs les Lilloises non plus ne semblaient pas vraiment convaincues par leur prestation : « On est un peu déçues du résultat, c’est vrai qu’on espérait montrer autre chose, avouait Magalie Decléty, la capitaine luciste. On est tombées sur une équipe de Nancy qui a ralenti le jeu et tout fait pour casser le rythme. »

C’était de toute façon la seule tactique possible et envisageable pour les Lorraines, qui à défaut de retrouver leur gloire des saisons passées, ont au moins réussi à proposer un schéma de jeu en mesure de perturber le LUC, qui n’a inscrit « que » onze buts (dont seulement quatre dans les deux dernières périodes). Seul Nice avait réussi à faire mieux.

Est-ce la fatigue physique accumulée par ses internationales ou le fait de n’avoir plus disputé de match de championnat depuis un mois et demi qui explique cette inefficacité offensive ? Toujours est-il que les Lucistes n’ont jamais véritablement été en mesure d’emballer la rencontre. Elles menaient pourtant 7-1 après les deux premières périodes. On pensait alors qu’elles allaient passer la vitesse supérieure pour enfoncer définitivement leur adversaire. C’est le contraire qui s’est produit, ce qui a donné lieu à une deuxième mi-temps pauvre en rythme et surtout en buts qui aura toutefois permis d’observer les prouesses de la nouvelle gardienne nancéienne, l’Américaine Ruth Milne. Cette dernière s’est même payée le luxe de stopper un penalty de Louise Guillet, généralement intraitable dans cette exercice. Mais bon hier soir à l’image de Louise Guillet, le LUC n’était pas très inspiré. <cci:signature_c displayname= »SIGF_AUTEUR_C » name= »signature_c »>KÉVIN CARMINA

 

LUC – NANCY : 11-1 (3-0, 4-1, 1-0, 3-0).

Arbitres : MM. Cosnier et Triquet.

LUC : Derenty (5 arrets) ; Mason 3 (dont 1 pen), Guillet 3 (dont 2 pen), Clomes 2, Mahieu 1, Winstanley Smith 1, Decléty 1.

NANCY : Milne (9 arrêts dont 1 pen) ; Bachelier 1.