Les filles du Lille UC partent à l’assaut de la grande Europe

1 114 vues
novembre 28, 2013

image

Article La voix du Nord

Cette Ligue des champions-là, vous ne la verrez pas à la télévision. Ici, pas de sponsors prestigieux ou de célèbre musique lors de la présentation des joueurs. Mais cela reste la Ligue des champions. La plus belle compétition de l’année. Et pour la première fois de leur histoire, les Lilloises seront de la fête.

En devenant vice-championnes de France la saison dernière, les Nordistes ont obtenu leur billet pour la Ligue des champions. Depuis cette qualification, le club a encore grandi. Son budget est resté stable, autour de 300 000 euros, le coach grec, Filippo Sakellis, est également devenu celui de l’équipe de France féminine, et plusieurs internationales sont venues rejoindre les rangs du LUC. Les bons résultats se poursuivent. Lille a remporté à domicile la Coupe de la Ligue à l’entame de la saison. Et samedi dernier, dans le choc du championnat, le LUC s’est largement imposé chez son grand rival et champion en titre Nice (4-10), confirmant que désormais le leadership du water-polo féminin était passé au nord.

Nouvelle formule

Reste donc l’Europe. Ce terrain de jeu capital : « C’est la compétition la plus importante car c’est celle qui permet de faire parler de nous, admet le président Thierry Landron.C’est une épreuve prestigieuse et nos expériences en Europe ont toujours été de bons moments ». Plus habituées à la seconde compétition européenne (LEN Trophy), les Lilloises vont découvrir une Ligue des champions nouvelle formule un brin frustrante, avec un tour préliminaire couperet. Les équipes qualifiées doivent participer à un tournoi préliminaire et seules les deux premières de chaque groupe poursuivront l’aventure. Pour tous les autres, cela s’arrêtera là : « C’est très frustrant de se dire que cela pourrait être terminé dimanche soir, mais on va jouer notre chance à fond. Nous sommes dans un sport où les formules de compétition changent chaque année… ».

Placées dans le groupe A, les Lilloises n’ont pas forcément eu de chance au tirage. Elles devront défier le champion d’Europe en titre Sabadell (Esp) mais aussi Zlatoust (Rus), Budapest (Hon) et Impéria (Ita). Un groupe très solide : « On va démarrer contre Zlatoust qui nous avait éliminés en LEN l’année dernière. On avait perdu de deux buts en Russie mais notre équipe s’est encore améliorée. On sait que ce sera difficile mais on peut surprendre, on peut le faire». Si le tournoi débute aujourd’hui à Imperia (Ita), les Nordistes seront exemptes pour la première journée. Elles joueront un match vendredi, deux samedi et un dimanche. « Forcément, le programme va avantager l’équipe hôte qui ne jouera qu’une fois par jour. Samedi, on est programmé en premier le matin et en dernier le soir, cela va faire une longue journée… ». Pour l’occasion, le LUC recevra le renfort d’une gardienne internationale américaine Liz Armstrong. Ce qui améliorera encore plus une défense réputée de fer : « Liz est avec nous toute l’année, mais nous avons décidé de faire jouer nos jeunes en championnat. Nous avons la chance d’attirer beaucoup d’étudiantes, on essaie d’être cohérent dans notre projet. » Une perf’ en Ligue des champions viendrait valider tout cela. Et permettre au water-polo féminin de grandir un peu plus.

Ligue des champions mode d’emploi

Après leur succès à Nice samedi, les Lilloises sont restées sur place. Elles rejoindront Impéria (Ita) vendredi en bus.

Elles débuteront leur tournoi vendredi contre Zlatoust (Rus) à 18 h. Samedi, elles rencontreront Sabadell (11 h 45) et Budapest (18 h). Dimanche, elles défieront le club hôte Impéria (11 h 45).

Les deux premiers de ce groupe A seront qualifiés pour les quarts de finale, tous comme ceux des groupes B, C et D.

SÉBASTIEN VARNIER