N1 : Le RN89 plonge vers l’Elite (L’Union L’Ardennais)

1 505 vues
mai 8, 2013

MER@SMA@P02@WATERPOLO RS5.jpg

L’aboutissement d’une aventure humaine. Voilà à peu près comment Franck Missy perçoit le titre des Rémois, sacrés champions de France de Nationale 1 dimanche. La touche finale a été apportée par ce succès contre de vaillants Aixois (17-10) au terme d’un match rythmé (*).
Ce finish offre aux Rémois un match pour du beurre, samedi, contre le promu lyonnais, toujours au Nautilud. La fête doit être belle mais « il est hors de question de ne pas finir invaincu chez nous », assène le coach. Il a fixé les priorités.
Prime, R. et A. Barthow vont partir
Partis en octobre dernier avec une grosse cote, Marcy et les siens ont fait toute la course en tête. Ils peuvent apprécier leur exploit mais pas trop longtemps. Le retour en Elite, après une éclipse de deux saisons, se prépare aujourd’hui.
Sur le roster du début de saison, beaucoup de choses vont changer. Rémi Barthow et Benjamin Prime n’étaient déjà plus là qu’en pointillés.
Leurs départs sont actés. Comme l’est celui du gardien Alban Barthow. Pour raisons professionnelles, il retourne en Normandie.
Franck Missy espère conserver le Strasbourgeois Guillaume Robin, arrivé en cours de saison. Le manager se penche sur le recrutement d’un gardien, un Français de préférence car le quota d’étrangers est atteint (Milas, Krivokapic, Kjlajevic).
Les pioches devront être malignes car le budget n’est pas extensible. Entre droits d’engagement et notes de déplacement, Franck Missy évalue l’augmentation des frais à 25 000 euros. Les partenaires seront sollicités, les collectivités seront aussi approchées. L’idée est que tout soit bouclé à la fin du mois…
Ph.L.
(*) Les Savoyards ont terminé le match en infériorité numérique puisque Bruyère a été sanctionné d’une EDA + P. C’est la sanction la plus grave dans la discipline : exclusion définitive avec remplacement mais le changement n’intervient qu’après quatre minutes de pénalité. En prime, un penalty est accordé à l’équipe adverse. Cette sanction remplace l’EDS (exclusion définitive sans remplacement) qui a disparu des règlements.