N2 : Les confidences du Denaisien Corentin Druelle (la voix du Nord)

1 032 vues
mars 22, 2013

2002884709_B97257729Z_1_20130321164557_000_GRJKF2QK_3-0

 

Denain – Racing-club de France, c’est le choc des matchs retour dans la pouleB de Nationale2. À quelques heures de cette rencontre au sommet, le jeune espoir Corentin Druelle, 19 ans, actuellement au CREPS de Wattignies pour devenir maître-nageur, s’est livré.

– Parlez-nous de votre parcours.

« J’ai débuté au club de Solesmes à l’âge de huit ans et j’ai tout de suite intégré l’équipe départementale, ce qui m’a permis de rencontrer des joueurs de beaucoup de clubs. Avec la fermeture de la piscine de Solesmes, je suis parti à Cambrai où j’ai joué quelques années, mais pour progresser il me fallait un niveau supérieur et Denain avait le meilleur potentiel. »

– Pourquoi avoir choisi ce club ?

« J’avais rencontré Thomas Clément en sélection et on s’entendait super bien. Denain jouait les championnats de France minimes et cadets, c’était donc une opportunité de découvrir un autre niveau que la régionale. En plus, il y avait une équipe première d’un bon niveau que j’ai eu la chance d’intégrer. »

– Comment trouvez-vous ce club ?

« Il a de très belles ambitions. À mon intégration en équipe fanion, nous venions de descendre en N3 et maintenant, nous visons de nouveau le titre de champion de France de N2 et la remontée en N1. »

– Que pensez-vous de l’équipe ?

« Il y a une bonne ambiance, avec l’envie de gagner qui est toujours présente. Les joueurs plus expérimentés sont de véritables formateurs. »

– Comment situez-vous le niveau du championnat ?

« C’est un championnat long et difficile. Nous ne jouons qu’une fois toutes les deux semaines, nous n’avons donc pas le rythme des matchs. Nous savions que cette année allait être longue et que le niveau de notre poule n’était pas très élevé mais cela nous permet de nous préparer physiquement pour les futurs tournois. »

– Quelles sont vos ambitions sportives et professionnelles ?

« Tout d’abord avoir mon diplôme de maître-nageur, puis être champion de France de N2 et accéder à la N1. Ensuite, je verrai ce que l’avenir me réserve. Pourquoi pas partir pour de nouvelles expériences ? »

– Que pensez-vous du Racing-club de France ?

« C’est une équipe que nous avons su dominer et contrôler chez elle et qui est en forme. Si on joue chez nous comme nous l’avons fait là-bas, cela devrait bien se passer. » O. P. (CLP)

DENAIN (1er, 28 points) – RACING-CLUB DE FRANCE (2e, 15 points, – 1 match) : samedi, à 20 h 30, centre nautique Gustave-Ansart. Aller : 3-13. Entrée gratuite.